La Commission des Questions Sociales de l’ANESF – Engagement N°31 – Janvier 2019

La CQSA

Une nouvelle commission

7 Étudiantes Sages-femmes

Des projets pour notre Bien-être 

 

La Commission des Questions Sociales de l’ANESF a vu le jour en décembre 2018. Suite aux résultats de l’enquête bien-être, une poignée d’étudiantes sages-femmes se sont engagées : « On ne veut pas se limiter aux statistiques ! ». Elles sont unanimes, il faut maintenant agir, avoir des réflexions, créer des outils pour améliorer nos conditions d’études. Les 7 membres sont volontaires, de toute la France, et coordonnées par Joséphine Miloche (vice présidente en charge des questions sociales à l’ANESF). Elles travailleront principalement par visioconférence et mails jusqu’en juillet sur les questions du bien-être des étudiant.e.s sages-femmes.

L’objectif de la CQSA est de réfléchir à des améliorations concrètes. Dans la liste des axes de travail, on retrouve : le statut de maître de stage, les outils de communication entre étudiant.e.s-professionnel.le.s, plateforme d’évaluation des lieux de stage, réflexion sur les outils pédagogiques et les objectifs de formation. Plus largement, l’ANESF réfléchit à une refonte de la pédagogie avec une approche par compétence.

 

>> Affaire à suivre !

« Mobilisons nous pour l’avenir de notre profession, afin de travailler dans de meilleures conditions, que notre formation reçoive la reconnaissance qu’elle mérite et que nos droits évoluent en conséquence. »​

Elise
Nimes

« Faire évoluer la pédagogie sur les terrains de stage, pour une meilleure qualité de formation et un bien-être préservé »

Manon
Paris Ouest

« Bien plus qu’un simple mal – être, c’est la santé globale des étudiant.e.s sages-femmes qui est mise à mal. Ensemble, unissons nos forces, mettons en commun nos idées et pensons à l’avenir, pour que demain soit l’aube d’un jour nouveau ! »

Caroline
Montpellier

« Il faut accepter ce que l’on ne peut changer, avoir le courage de changer ce qui peut l’être et savoir distinguer l’un de l’autre. Le mal être des étudiant.e.s Sages-Femmes doit cesser. »

Fanny
Nimes

« Parce que le bien-être étudiant est notre quotidien, parce qu’il nous concerne toutes et tous et qu’il concernera les générations futures, c’est le moment d’agir et de changer les choses ! »

Manuela
Paris Ouest

« Les étudiant.e.s sage-femmes souffrent en stage et en école, et ce depuis bien trop longtemps. La pression ne peut plus rester un outil pédagogique  devant des étudiants déjà fragilisés»

Camille
Nantes

« La réalité ne peut plus être ignorée, l’inaction ne peut plus être acceptée. Pour améliorer le bien-être des étudiant.e.s sages-femmes, il faut agir maintenant»

Solenn
Paris Ouest
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACT

En cours d’envoi

©2019 Tous droits déposé ANESF - Propulsé par AgoraMed

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?