Contribution – Frais complémentaires

 

        Les étudiant·e·s sages-femmes suivent une formation de cinq ans financée par les régions, cependant, ces dernières n’en financent pas la totalité ainsi 2 structures sur 3 demandent aux étudiant·e·s des frais supplémentaires illégaux. De plus, certains établissements de formation sont confronté.e.s à une difficile intégration universitaire ce qui engendre une difficulté supplémentaire dans le fléchage des budgets. Les étudiant.e.s pratiquent des stages en milieu hospitalier dès leur entrée dans la filière des sciences maïeutiques. Pour cela, il leur faut du matériel et des tenues de stages complètes fournies par les CHU, qui sont
malheureusement, dans la majorité des cas, à la charge des étudiant.e.s…

 

Ouvrir en format PDF

 

 

Restez informé·e !

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Vous pouvez vous désinscrire à tous moment à l'aide des liens de désinscriptions

CONTACT

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?