Kit Enseignement Supérieur et Recherche

          Chères et chers étudiant·e·s sage-femmes,

          De « simples » accoucheuses à enseignant·e·s-chercheur·se·s, les sages-femmes connaissent depuis des siècles des modifications de leur profession. Ces changements vont de pair avec des réformes de la formation et de multiples revendications : accès à la PACES, à la recherche, universitarisation, etc. Ainsi, vous avez sûrement déjà entendu parler d’ECTS, du système LMD, d’intégration universitaire ou autre CNU de maïeutique, sans vraiment comprendre tout ce qui se cachait derrière ces termes obscurs.

          C’est pourquoi, en guise de cadeau de rentrée, je vous fait part du Kit de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ! Vous y trouverez de nombreuses informations concernant l’organisation des études en maïeutique, les conseils d’université, la réforme d’entrée dans les études de santé, ainsi que les revendications de l’ANESF sur les sujets d’enseignement supérieur et de recherche.

          Tous ces thèmes peuvent vous paraître éloignés de vos problématiques étudiantes, mais ils le sont bien moins qu’on ne pourrait le penser, et ce kit répondra sûrement à des questions que vous vous êtes déjà posées : « Pourquoi n’ai-je pas cours à la fac et accès à la bibliothèque universitaire ?», « vers quel·le·s élu·e·s étudiant·e·s puis-je me tourner pour faire valoir mes droits ? », « en quoi consiste la réforme de la PACES ? », « à quoi sert le double cursus que j’entreprends ? », etc.

         La connaissance est la clé du pouvoir, de la sagesse. d’après Confucius, alors pour que vous ayez le POUVOIR de changer les choses dans notre formation et notre profession, je vous souhaite, cher·ère·s étudiant·e·s SAGES-femmes, une très bonne lecture de ce kit !

Je reste à votre disposition si vous avez des questions, et vous souhaite une bonne rentrée et une excellente année scolaire !

 

Apolline MADEC,

Vice-Présidente en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche 2020-2021

 

 

Lire la suite en format PDF

 

POSITION

 

>  L’ANESF se positionne en faveur d’un CSCT composé d’une épreuve théorique et d’une épreuve de mise en situation clinique, évaluant les enseignements d’obstétrique, de pédiatrie et de gynécologie au minimum.

>  l’ANESF se positionne en faveur de l’intégration universitaire.

>  L’UFR mixte est la position actuelle de l’ANESF.
La m
otion suivante a été adoptée à l’unanimité lors du conseil d’Administration d’octobre 2015 à Nancy :

“L’ANESF défend depuis plusieurs années l’intégration universitaire des écoles de sages-femmes sous forme de composante autonome. Cependant malgré les grandes avancées et l’universitarisation massive de nos études, cette intégration est toujours aussi délicate et compromise pour la majorité des écoles. L’année 2015-2016 a vu pour de nombreuses universités la création d’UFR santé regroupant les filières de pharmacie et de médecine sous forme de départements autonomes et égalitaires. Cela représente une chance unique de faire entrer les écoles de sages-femmes à l’université en les intégrant elles aussi sous forme de département dudit UFR.

L’ANESF se positionne en faveur d’une intégration universitaire au sein d’UFR Santé sous forme de département à gouvernance autonome.

Cette intégration devra respecter plusieurs conditions qui seront rédigées au sein des statuts de l’UFR et dont les conditions suivantes devront se voir appliquées :

      • Autonomie de gouvernance au sein du département de maïeutique
      • Accès égal au poste de doyen d’UFR
      • Une voix de poids égal pour chaque représentant de département au sein du conseil de faculté.

Le reste des modalités seront décidées et rédigées ultérieurement et au cas par cas suivant les différents contextes locaux.”

>  L’ANESF se positionne en faveur de la création du statut de Maître de Stage Universitaire pour les sagesfemmes.

>  En Avril 2020, l’ANESF a voté la motion suivante lors d’un Conseil d’Administration :

« Le conseil d’administration de l’Association Nationale des Etudiant·e·s Sages-Femmes se positionne pour que les étudiant·e·s sages-femmes puissent bénéficier de différentes équivalences de diplôme au cours de leur cursus et de l’acquisition des compétences notamment :

      • Obtenir une équivalence d’Agent de Service Hospitalier Qualifié en fin de 2ème année d’étude.
      • Obtenir une équivalence au diplôme d’Aide Soignant·e après validation de la 2ème année d’étude ainsi que le stage de soins infirmiers.
      • Obtenir une équivalence au diplôme d’Auxiliaire de Puériculture en fin de 3ème année, lors de l’obtention de notre grade licence, et après validation d’au moins un stage en salle de naissance et en unité mère-enfant.

Le CA de l’ANESF se positionne pour que ces équivalences soient pérennisées en dehors de la crise sanitaire et uniformisées au national »

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACT

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?