Enquête sur les frais de logement et de transport lors des stages délocalisés

Les études de sages-femmes sont rythmées par une alternance entre la pratique et la théorie. Si les stages pratiques sont moins nombreux pour les étudiant⋅e⋅s sages-femmes en deuxième année de licence, pour les promotions supérieures, le calendrier annuel est une réelle alternance.
Chaque établissement de formation dépend d’un centre hospitalier appelé CH de rattachement, cependant au vu du nombre d’étudiant·e⋅s sages-femmes par promotion, le chevauchement des promotions en stage et la capacité d’accueil en service hospitalier, les étudiant·e⋅s doivent très souvent réaliser des stages dans des hôpitaux
extérieurs, à distance de leur ville d’études et de domiciliation.
Ces stages de plusieurs semaines entraînent des contraintes de transport et de logement, et engendrent des frais supplémentaires, partiellement ou totalement à la charge de l’étudiant·e. En effet, lors du premier cycle d’étude (constitué des deux années de licence), aucun dispositif d’indemnités de transport et de logement n’est accessible aux étudiant·e⋅s sages-femmes allant en stage à distance de leur domicile ou de leur CH de rattachement.

Lire la suite au format PDF

Restez informé·e !

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Vous pouvez vous désinscrire à tous moment à l'aide des liens de désinscriptions
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

CONTACT

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?