Temps fort de l’Anesf : le Conseil d’Administration

Les 2 et 3 décembre derniers, l’Anesf organisait son 2e Conseil d’Administration du mandat. Pour l’occasion, 29 associations d’étudiants sages-femmes ont été représentées par leur.s administrateur.s ou par procuration et elles ont été rejointes par 2 représentants élus et 1 représentante d’association tutorat.

L’ouverture du CA a été réalisée sur la note positive de l’intégration universitaire par la directrice de l’école de Paris Ouest, école organisatrice de l’événement. Cette opportunité a permis aux étudiants d’échanger et de gagner en conseils et informations pour optimiser l’intégration de leur propre école au sein de l’université. 

C’est pourtant l’actualité étudiante qui s’est retrouvée au cœur des discussions. Actrice incontournable des mois d’octobre et novembre par diverses avancées, elle a ainsi été mise en avant en abordant le Plan étudiant 2018 ou encore le Service sanitaire. L’occasion pour le bureau national, piloté par Laura Appertet, de rappeler le rôle clé de l’Anesf au sein des débats actuels.

Et ne l’oublions pas, cette année universitaire est aussi marquée par les élections au sein des UFR et des conseils centraux de l’Université. Un retour sur le mois de novembre a été effectué tout en rappelant que le combat n’est pas terminé et qu’une nouvelle vague de mobilisation se déroulera aux mois de février et mars. Nous comptons sur vous pour être motivés et un grand merci à tous ceux qui ont répondu présent pour les DDS !

Un point sur la Charte des Soirées Etudiantes Responsables a également pu être réalisé par Théo Dussourd, secrétaire adjoint de la FAGE, qui assistait au CA. Pour rappel, l’Anesf a réaffirmé son implication en faveur de ce document lors de sa signature le 12 novembre à l’occasion du dernier CA de la FAGE. Retrouvez plus d’information sur cette Charte par ici.

Merci à tous les participants pour les débats pertinents et l’investissement démontré au cours de ces deux jours. Rendez-vous aux Jn’ESF pour 3 jours de formation, de tables-rondes, de débats, et pour l’Assemblée Générale de mi-mandat !